Eglise de Laffrey

 

L’église de Laffrey est ce que l’on appelle une église concordataire. A ce titre, elle représente un intérêt historique. Le concordat passé par Napoléon 1er avec l’église catholique en 1804 a réglé les rapports entre l’état et l’église après les bouleversements de la révolution française de 1789.

Sa construction correspond à la création de la commune de Laffrey suite à son détachement de la paroisse de Saint Jean de Vaulx.

Il est intéressant de constater que la réorganisation administrative a été appliquée à Laffrey liant l’existence de la commune à celle de son église.

 

HISTORIQUE DE L'EGLISE

1er juillet 1802 : arrêté du Préfet de l’Isère installant le Père Perrin « desservant de la succursale de Laffrey »

1803 à 1807 - études, plans, tailles des pierres pour l’encadrement des fenêtres et des portes.

1808 à 1812 - Construction de l’église avec beaucoup de difficultés en particulier financières.

1812 - L’église est terminée. Consécration de l’église de Laffrey le 29 août 1813.

Il y a sous la pierre sacrée de l’autel, indépendamment des reliques qui sont dans la pierre, une boîte de fer blanc incrustée dans la pierre inférieure. Elle contient les reliques de Saint Victor et de Saint Alexandre.

1828 - Construction de la chaire pour prêcher par Jean Troussier, de Vizille.

Sa très bonne acoustique permet l’organisation de concerts.

De grands tableaux ; un St Sébastien de facture romantique, une Vierge dans un jardin à la française avec deux jeunes enfants nus dans les bras : l’un, blond, bénit (c’est donc Jésus), l’autre, brun, donne la main à un petit Jean-Baptiste vêtu de sa peau de bête. Un autre enfant brun et nu se cache sous les jupes de Marie.

Ces deux enfants « en surplus » sont donc des petits anges !

Une jolie petite église qui a sa petite histoire personnelle, à laquelle nous sommes tous attachés.  

 

L'avenir de notre église


La création d'une nouvelle association est en projet. Son objectif sera de faire revivre notre église, de compléter les restaurations en cours par le biais de la bonne volonté de ses habitants et finalement de pouvoir accueillir de nouveau des manifestations culturelles, notre église étant sollicitée pour ses qualités acoustiques.